Oskar Freysinger : Le Covid 19 m’a appris…

Qu’il est inutile de mettre un masque quand il n’y en a pas, mais que le masque devient indispensable lorsque les Chinois en ont livré en grand nombre.

Que le virus ne prend pas le train, mais adore manger au restaurant.

Qu’il ne faut surtout pas traiter les aînés afin qu’ils meurent avant d’être rattrapés par le vaccin dont leur mort permet de prouver la nécessité.


Cet article est réservé aux donateurs
Faire un don
Se connecter