L’antéhomme (10)

C’est ici que se pose la question de l’instant où l’homme se doit de contraindre sa volonté même si l’expression en est possible. Pour quelle raison et à quel moment l’homme doit-il renoncer à briser la limite ? S’introduit alors la notion de morale, d’ordre des mœurs, qui induit le renoncement volontaire à un acte…


Cet article est réservé aux donateurs
Faire un don
Se connecter