L’antéhomme (1)

Introduction

Le présent essai est essentiellement motivé par un événement de la politique suisse passé relativement inaperçu, la révision de la loi sur la redevance radio/TV (LRTV), acceptée, le 14 juin 2015, à 50,1 % des voix, dans cette sorte de béate indifférence, empreinte de quiétude ignorante, que les Confédérés savent si bien manifester, avec toujours autant de componction, à intervalles réguliers, pour ne pas dire horlogers.
Pour habile qu’il fût, le procédé était d’une rare malhonnêteté, qui réduisait légalement l’usage d’Internet et d’un téléphone portable à la seule consommation des produits inoubliables de la Société suisse de radiodiffusion. Dans les colonnes du Temps, le très brillant Raphaël Baeriswyl avait titré : « Une arnaque doublée d’un hold-up » [1] ; dont acte.


Cet article est réservé aux donateurs
Faire un don
Se connecter