Grève de la faim : Jour 50 [-20kg]: Le ridicule ne tue pas. Vraiment ?

Il paraît qu’il faut savoir rire de soi…

Hier encore, j’avais 20 jours (de grève) et portais ma très modeste part du fardeau des 35 familles. Aujourd’hui, cette question avantageusement réglée – sur un compromis que l’Etat doit exclusivement aux familles – ma cause a radicalement changé.


Cet article est réservé aux donateurs
Faire un don
Se connecter