Grève de la faim : Jour 46 [-19kg]: La phase de maladie

“Après 40 jours et 40 nuits, il eut faim…”

Passé les quarantièmes tremblotants, me voilà rendu dans ce que les spécialistes de la chose appellent la “phase de maladie” et son funèbre cortège de vertiges et d’évanouissements avant l’inévitable cécité, laquelle ne fait que précéder la nuit, la vraie.


Cet article est réservé aux donateurs
Faire un don
Se connecter