Ethique journalistique : Comment le Nouvelliste coupe le sifflet des « opposants »

Le Nouvelliste instruit à charge et charge à mort en représailles d’un délai estimé trop long – une poignée d’heures – pour répondre à ses questions.

Marie Parvex aura traversé ce siècle vivant principalement d’une seule cause, la dramatissime « affaire Giroud », ce qui reste, somme toute, assez peu pour une carrière. Visiblement choquée que la justice valaisanne ne se soit pas inclinée comme elle a l’habitude de le faire à l’autre bout du lac, la quadragénaire, qui a changé de crèmerie mais pas d’obsession, trouve opportun de commettre une resucée de cette histoire qui fatigue tout le monde depuis bientôt 10 ans. Objectif avoué, contraindre la justice à condamner ; à défaut, condamner la justice pour défaut de docilité.


Cet article est réservé aux donateurs
Faire un don
Se connecter